• bg1

Un Peu d'histoire

lacroix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

blasonDu village gaulois à la commune « rurbaine » Guitrancourt est, comme l’on dit aujourd’hui, un village « rurbain », mais des agriculteurs de la commune cultivent les champs alentours (plantes fourragères, colza, tournesol).

Au début, Guitrancourt était un village gaulois, qui fut envahi par les Romains, puis par les Barbares. De ce passé gaulois, il nous reste un témoignage : « la Pierre droite », une pierre fichée dans la terre, haute de 2 m environ, reste probable d’un dolmen. Puis, entre le Ve et le IXe siècle, aucun document ne nous est parvenu.

Seule certitude : c’est pendant ce laps de temps que fut fondée la paroisse de Saint-Ouen, dont l’église porte encore le nom. La guerre de Cent ans place Guitrancourt au centre des batailles qui se déroulent dans le Vexin. Il en est de même lors des guerres de religion, période pendant laquelle les protestants trouvèrent asile dans la région. Il faut attendre 1709 pour trouver dans les archives des documents concernant l’histoire de Guitrancourt.

Rattaché au comté de Mantes, le village, toutefois, devait allégeance à Meulan, tout comme Limay, Porcheville et Fontenay-Saint-Père. Rien de notable pendant la Révolution française. Pendant la Première guerre mondiale, plusieurs jeunes hommes du village furent tués. Et, durant la guerre de 1939-1945, Guitrancourt fut le théâtre de violents affrontements entre Allemands et soldats qui participèrent au débarquement : deux habitants, Victor Chemin et Odette Roger, furent fusillés par l’occupant. Aujourd’hui, 650 personnes habitent le village sur une superficie de 732 hectares.

 

mairie

vieux